L’espionnage du portable du conjoint est-il légal ?
Note: 4.38 8 votes

Ce que dit la loi à propos de l’espionnage de son partenaire :


Prenons d’abord le temps de passer en revue ce que dit la loi française en ce qui concerne l’espionnage d’un conjoint, marié ou non. En effet, toute information personnelle obtenue par le biais d’une fraude ou de violence peuvent être sévèrement punies par la loi.

Mais la loi est en réalité plus subtile que cela. En effet, imaginons par exemple que votre copain ou copine vous communique les codes d’accès à son téléphone portable, à sa boite email ou encore à son compte de réseau social. Dans ce cas, le fait d’aller fouiller dans les comptes de votre partenaire ne pourra pas être retenu comme étant une faute dommageable par la loi française. On considère en effet ici que le conjoint espionné a délibérément pris le risque de donner accès à ses informations privées à son partenaire. Cela vaut bien évidement pour les couples mari et femme comme pour les couples non mariés qu’ils soient concubins ou non.

Comme vous l’aurez compris, l’espionnage de votre partenaire à son insu et sans que celui-ci vous ait volontairement donné accès à des comptes personnels est interdit par la loi qui protège la vie privée de chacun. Le fait d’être marié ne vous donne donc aucun droit de ne pas respecter la vie privée de votre conjoint.

Comme nous allons le voir par la suite, cela concerne bien entendu aussi les logiciels espions dans une certaine mesure.

 

Peut-on utiliser un logiciel espion pour surveiller le téléphone portable de son ou sa petit ami ?


Entrons maintenant dans le vif du sujet en s’intéressant aux logiciels espions en accès libre sur Internet. Rappelons que ces logiciels sont des applications de surveillance qui permettent de récupérer et de consulter à distance toutes les données enregistrées dans l’appareil mobile sur lequel elles sont installées.

En soi, ces logiciels peuvent tout à fait être utilisés sur le téléphone de votre copain ou copine, mais à une seule condition : Que celui-ci vous ait donné son accord préalable. En effet, si vous avez averti votre conjoint de la présence de ce logiciel sur son téléphone mobile et que celui-ci est d’accord pour que vous accédiez à ses données personnelles, cela ne devrait pas poser de problème au regard de la loi. Notez également ici que le téléphone sur lequel le logiciel espion sera installé tout comme la ligne téléphonique qui y est rattachée doivent impérativement être enregistrés à votre nom et non au nom de votre mari ou femme.

Dans le cas où vous souhaiteriez espionner votre partenaire à son insu, sachez que celui-ci pourrait vous poursuivre en justice s’il s’aperçoit de cette manœuvre.

 

Que risque-t-on en espionnant le téléphone de son mari ou de sa femme via un logiciel de surveillance ?

Comme nous venons de le voir, la seule manière d’espionner le téléphone de votre conjoint ou partenaire en restant en règle avec la législation en matière de respect de la vie privée consiste à obtenir l’accord de celui-ci avant l’installation du logiciel espion. Cependant, lorsque vous accèderez au protocole de téléchargement de votre logiciel espion et procèderez à son installation, aucune preuve de cet accord ou de l’utilisation que vous souhaitez en faire ne vous sera demandée. Aussi, de nombreux conjoint inquiets ou ayant des doutes sur la fidélité de leur partenaire homme ou femme détournent ces applications en les utilisant pour surveiller les activités de celui-ci sans le lui indiquer. Bien entendu, cela représente un risque légal étant donné qu’il s’agit ici d’un acte répréhensible.

Le conjoint espionné peut ainsi, s’il découvre qu’il a été surveillé à son insu, déposer une plainte et faire juger cette affaire devant un tribunal. Les peines encourues sont le plus souvent proportionnelles aux dommages que cette surveillance à entrainés. Bien entendu, il peut ici s’agir de dommages financiers si des codes ou opérations bancaires ont été récupérées de cette manière à des fins abusives ou encore de dommages psychologiques. L’importance et la gravité de ces derniers seront directement évaluées par le juge en charge de l’affaire qui déterminera le montant de l’amende à payer. Dans les cas les plus graves, une peine de prison, le plus souvent avec sursis ou une mesure d’éloignement peuvent aussi être prononcées.

Tous les fournisseurs de logiciels espions vous informent de l’illégalité d’une telle démarche et ne peuvent donc en aucun cas être tenus pour responsables de l’usage que vous faites de leur application. C’est donc à vous seul de savoir si vous souhaitez prendre un tel risque et d’en assumer les conséquences en cas de découverte de votre stratagème et de poursuites engagées par votre partenaire.

Toujours en ce qui concerne la loi en matière d’espionnage, certaines personnes dont le mariage bat de l’aile se demandent si elles pourraient utiliser cette méthode d’espionnage de téléphone du mari ou de la femme dans le but d’obtenir des preuves de son infidélité par exemple et afin d’appuyer leur dossier lors d’un divorce en cours ou à venir. Or, cela n’est bien entendu pas possible puisque ces informations auront été obtenues en dehors du cadre légal et ces preuves ne pourront bien sûr pas être reconnues devant un tribunal. Au contraire, ce type de démarche pourrait fortement vous porter préjudice au moment du jugement de votre divorce.

Réfléchissez donc sérieusement avant de vous lancer dans une telle expérience et d’espionner votre conjoint à son insu à l’aide d’un tel logiciel.

 

Pourquoi ces logiciels espions sont légaux malgré l’illégalité de l’espionnage du partenaire ?

A la lecture de ce qui précède, vous vous posez sans doute une question de taille, à savoir pourquoi, si l’espionnage d’un mari ou d’une femme est interdit par la loi, ces logiciels espions sont-ils autorisés sur le marché ?

En réalité et comme nous l’avons rapidement abordé plus haut, ce ne sont pas les logiciels de surveillance en eux-mêmes qui sont interdits mais simplement leur utilisation qui est réglementée. En effet, en dehors de l’espionnage de votre copain ou copine, ces applications peuvent s’avérer très utiles dans certains cas autorisés par la loi. En voici quelques exemples :

Premièrement, les logiciels espions sont particulièrement appréciés des parents qui souhaitent garder un œil sur les activités en ligne de leurs enfants mineurs. En effet, face aux nombreux dangers d’Internet et à la proportion de plus en plus importante de jeunes enfants et adolescents équipés de Smartphones, les parents peuvent être inquiets quant aux possibilités de mauvaise rencontre ou de harcèlement virtuel que pourraient subir leur progéniture. Or, ces logiciels de surveillance sont d’une redoutable efficacité et proposent de nombreuses fonctionnalités très utiles pour ces parents soucieux. Par exemple, ils permettent de géolicaliser un appareil à tout moment, de consulter les sms, mms, appels et autres activités de messagerie instantanée et ainsi détecter les situations dangereuses. Ces logiciels peuvent également servir de contrôle parental en ce sens que les parents peuvent directement bloquer ou restreindre l’accès à certains sites, pages web ou applications depuis leur plateforme de gestion à distance. Mais attention ! Si cette utilisation de surveillance des enfants est ici légale, il ne s’agit pas pour autant d’espionnage. En effet, la vie privée même des enfants mineurs étant protégée par la loi, les parents doivent impérativement informer leur enfant que le logiciel se trouve sur son appareil. Là encore, le téléphone et sa ligne doivent aussi être au nom du parent concerné.

Un autre cas dans lequel les logiciels espions peuvent s’avérer très utiles concerne la vie en entreprise. Il est en effet fréquent qu’un chef d’entreprise décide d’équiper les téléphones mobiles professionnels de ses salariés de ce type d’application. Cela lui permet notamment de consulter en direct l’agenda et les prise de rendez-vous de ses employés, de suivre leurs déplacements ou encore de bloquer ou restreindre certaines activités qui ne sont pas en rapport direct avec le travail et la fonction qu’ils exercent. Bien entendu, cette utilisation reste une fois encore soumise à certaines conditions. Ainsi, l’employé qui utilise un appareil mobile équipé d’un tel logiciel espion doit au préalable en être informé par écrit et donner son accord signé en ce sens. De même, les téléphones et lignes téléphoniques associées aux appareils surveillés doivent appartenir à l’entreprise. Il n’est ainsi pas possible pour un employeur de surveiller les téléphones et appareils privés de ses salariés.

Enfin, mais cela reste un cas très rare, certaines personnes acceptent d’installer ce type de logiciel espion sur leur téléphone et de donner un accès à toutes les informations qu’il contient à leur conjoint ou partenaire. Cela peut être fait dans le but de rassurer l’autre quant à son sérieux ou sa fidélité ou encore pour garantir sa propre sécurité en permettant par exemple une localisation permanente de l’appareil.

 

Ce qui séduit les maris et femmes jalouses dans les logiciels espions :


Bien que tout le monde ou presque soit bien entendu au courant du fait qu’espionner son conjoint est un acte illégal qui peut être puni par la loi, dans les faits, la grande majorité des personnes qui téléchargent et utilisent ce type de logiciel le font dans le but d’espionner leur mari ou leur femme à leur insu. Il faut dire que ces applications regorgent d’avantages pour absolument tout savoir à propos de son partenaire. Voici par exemple la liste des fonctionnalités intégrées dans ce type d’application et leur utilité en cas de doute sur la fidélité de votre petit ami ou petite amie.

  • La géolocalisation : Cela permet de savoir si votre conjoint se trouve bien où il vous dit qu’il est ou encore de savoir s’il rend visite à certaines personnes sans vous le dire.
  • Les SMS et MMS : Vous pouvez consulter à distance tous les messages envoyés ou reçus par votre partenaire, les dates et heures ainsi que les destinataires ou émetteurs de ces messages.
  • Les appels et leur enregistrement : Bien entendu, le journal d’appels du téléphone vous sera également accessible à distance avec ce type de logiciel espion et certaines versions récentes vous permettent aussi d’enregistrer systématiquement le contenu de ces appels et de les réécouter plus tard.
  • Les comptes mails et réseaux sociaux : Parce que les SMS ou appels ne sont pas les seuls moyens de communiquer discrètement, vous aurez également accès à tous les comptes enregistrés sur le téléphone, qu’il s’agisse de la boite de réception email de votre copain ou copine ou encore ses comptes de réseaux sociaux ou messagerie instantanée. Aucune communication effectuée par le biais du téléphone ne vous échappera.
  • Les consultations de sites web : Même si votre partenaire prend soin d’effacer son historique de navigation Internet parce qu’il a des choses à vous cacher, plus rien ne vous échappera puisque vous pourrez consulter à distance le détail des pages web visitées avec la durée de connexion et l’url complète.
  • Les photos et vidéos : Qu’il s’agisse de photos ou vidéos prises avec le téléphone portable ou de photos ou vidéos reçues par votre conjoint et envoyées par une tierce personne, vous y aurez également accès depuis ce type d’application.
  • L’enregistrement sonore : Si vous souhaitez savoir où se trouve votre conjoint et ce qu’il fait, en plus de la géolocalisation dont nous avons parlé plus haut, certains logiciels parmi les plus perfectionnés permettent de déclencher le micro ou la caméra du téléphone afin de vous permettre de visualiser en direct ce qui se passe autour.

Un autre avantage indéniable des logiciels espions actuels pour les personnes qui souhaitent s’en servir afin d’espionner leur mari ou femme concerne le mode furtif qu’ils proposent. En effet, une fois installés, ces logiciels espions peuvent devenir parfaitement indétectables pour l’utilisateur. Ainsi, aucune icone n’apparaitre dans le menu du téléphone espionné si vous activez le mode furtif lors des paramétrages préalable. Votre partenaire ne pourra donc en aucun cas détecter la présence du logiciel espion sauf si vous l’en informez et ne pourra pas non plus désinstaller cette application. Vous serez en effet le seul à pouvoir gérer ce logiciel à distance depuis votre interface personnelle en ligne.

 

Comment les personnes qui veulent espionner discrètement leur conjoint utilisent ces logiciels espions ?


Vous venez de découvrir, à la lecture des éléments qui précèdent, que les logiciels espions du marché peuvent facilement être détournés par les utilisateurs qui souhaitent espionner leur partenaire au mépris de la loi. Mais comme nous allons le voir maintenant, cette utilisation à des fins de surveillance discrète de la vie du conjoint n’est pas aussi simple que cela.

En effet, premièrement, sachez que pour utiliser un logiciel d’espionnage et espionner votre copain ou votre copine en toute discrétion, il vous faudra dans un premier temps avoir son téléphone en main ainsi que son code de déverrouillage d’écran, et ce, pendant plusieurs minutes. L’installation du logiciel espion ne peut en effet en aucun cas se faire à distance. L’application doit donc être téléchargée depuis le téléphone cible et les différentes étapes d’installation et de paramétrage se font également depuis l’appareil. Dans certains cas ou pour utiliser toutes les fonctionnalités du logiciel espion choisi, il est nécessaire de procéder au Jailbreak ou au rooting de l’appareil et là encore, cela nécessite d’avoir un peu de temps devant soi. Il faut donc s’assurer de ne pas risquer d’être surpris par son partenaire pendant cette manœuvre. Bien entendu,  les espions les plus malins penseront également à cocher la case permettant d’activer le mode furtif de l’application et de la rendre ainsi totalement invisible tout comme ils penseront à effacer l’historique internet récent et notamment la page de téléchargement du logiciel.

Le reste est ensuite une question de discrétion et de maîtrise de soi. Sachez en effet qu’en ayant accès à l’ensemble des données présentes dans le téléphone de votre partenaire, vous risquez sans aucun doute de découvrir certaines informations dont vous vous seriez bien passées. Dans le cas de découvertes très désagréables comme l’infidélité ou le mensonge, il convient de maîtriser sa colère et son envie d’en parler directement à son mari ou femme au risque de vous faire démasquer et ainsi de risquer d’éventuelles poursuites comme nous vous l’avons expliqué plus haut.

A vous donc de choisir le risque que vous êtes prêt à prendre simplement pour espionner votre petit ami et d’en assumer pleinement les conséquences dans le cas où la situation tournerait mal puisque vous avez été pleinement informé des risques et des conséquences d’un tel acte.